Essai Hyundai ix35 2.0 CRDi 136 2WD Pack Premium Limited 2013

La gamme Hyundai compte actuellement deux SUV : le Santa Fe, et positionné juste en dessous, cet ix35. La première génération de l'ix35 est arrivée en 2010, elle remplaçait le Tucson. Aujourd'hui ce SUV compact, concurrent des Tiguan, Qashqai ou Kuga a droit à un restylage. Mais il va falloir chercher les détails pour distinguer le nouveau de l'ancien. Les principales différences viennent des feux avant, désormais avec feux diurnes à LED et bi-xénon sur la finition haut de gamme comme la nôtre. Les feux arrière intègrent également des LED à partir de la finition Pack Sensation de milieu de gamme.



Même chose à l'intérieur ou l'habitacle a été reconduit à peu de choses près à l'identique, si ce n'est pour quelques détails comme des porte-gobelet éclairés ou un jonc chromé autour des aérateurs centraux. Grosse révolution donc, et toujours une planche de bord certes originales mais desservie par des plastiques moins flatteurs que ceux d'un Tiguan. A l'arrière, la banquette accueille les passagers latéraux avec si besoin des assises chauffantes : rare à ce niveau de gamme. L'habitabilité est correcte pour les passagers et le coffre peut embarquer 465 dm3, dans la petite moyenne de la catégorie.



L'une des nouveautés du restylage vient de cette version 2 l CRDi de 136 ch en deux roues motrices, alors qu'elle n'était auparavant disponible qu'en intégrale. Moins lourde que la version 4x4, cette variante est à la fois plus alerte et plus sobre. Le moteur est assez discret et, sans bousculer, répond toujours présent pour les relances. La commande de boîte est précise, les verrouillages bons. Notre version haut de gamme chaussée de roues de 18 pouces offrait un bon niveau de confort, mais les mouvements de caisse trop importants empêchent une conduite dynamique.



En guise de conclusion, d'abord, on a rarement vu un restylage aussi léger. Malgré cela, cet ix35 reste intéressant, notamment par son équipement très complet dans cette finition haut de gamme. A noter que cette dernière est la seule de la gamme à recevoir des roues de 18 pouces qui font passer la consommation de 5.4 l à 5.6 l de moyenne officiellement, et le CO2 et 141 à 146 g/km. Un regret pour finir : si cette motorisation semble la plus convaincante de la gamme, il est dommage qu'elle ne soit disponible qu'avec les deux finitions les plus chères, avec un minimum de 31 650 €.

 

 

Смотрите еще